"Génération écrans"... comment les parents gèrent ?

 

Tablette, ordinateur, console, smartphone, télévision… Comment les parents gèrent-ils le rapport aux écrans de leurs enfants, baignés dès le plus jeune âge dans cet univers ? Dans un appel à témoignages réalisé sur LeMonde.fr, la plupart sont conscients des risques de dépendance et fixent des limites horaires dès l’âge de 3 ans.

Les uns réservent à leurs enfants « des moments de loisirs numériques qui se méritent, où tout est bien balisé ». Avec un planning précis pendant la semaine et le week-end où rythme, durée, type de médium et contenus sont contrôlés. D’autres surveillent seulement pour s’assurer que ces outils ne deviennent pas « l’unique source de loisir, de jeux ou de culture ».  Des parents invitent leurs enfants « à savoir gérer leur temps devant l’écran », d’autres évitent de les laisser seuls. Un père ne s’inquiète pas de la nocivité des écrans LCD comparés aux ancêtres cathodiques mais « veille à ce que sa fille  joue encore avec des jeux sans pile, où elle doit user de son intelligence pour créer des situations concrètes ».

Deux adolescents juste équipés d’un PC pour les besoins du collège sont vite devenus accros à des jeux violents dont ils ont eu du mal à s’extraire, faisant craindre à leurs parents « un stress durable s'il n'y a pas d'activité physique pour disperser l'adrénaline, des crises les jours où l'emploi du temps les empêche d'avoir leur demi-heure et une perte d'intérêt pour les autres activités." Face au jeune frère qui perdait pied en classe, l’interdiction pure et simple a permis à l’enfant de retrouver une meilleure concentration, une humeur plus régulière, plus de motivation. Dire non est donc possible, si l'on est prêt à donner de l'attention en échange.

Catégories

Commentaires

Laisser un commentaire